page 4

0

BOURSE DE LA SOCIETE FRANCAISE DE PHARMACOLOGIE 1998

Une bourse convoitée

La première bourse 1998 de la SFP, destinée à un étudiant en thèse de doctorat a suscité 22 candidatures!

Parmi ces 22 candidats, seuls 4 étaient parisiens! On décomptait 14 filles et 8 garçons. Les deux thèmes préférentiels étaient la neuropharmacologie (4/22) et la pharmacologie cardio-vasculaire (13/22). Deux rapporteurs ont évalué chaque demande puis un jury s’est réuni pour délibérer en reprenant le détail des rapports, en particulier pour départager les 3 meilleurs candidats ayant reçu deux avis très favorables (pour information seuls 2 sur 22 avaient deux avis négatifs). C’est ainsi que le sujet de l’apoptose des myocytes cardiaques s’est éteint et que le monoxyde d’azote dans l’ischémie-reperfusion myocardique s’est évaporé, pour laisser la place au projet intitulé ” La souris sans récepteur A2a : un modèle d’étude des fonctions imparties au neuromodulateur adénosine ” soumis par Mademoiselle Malika EL YACOUBI, étudiante de 25 ans, soutenue par son directeur Jean COSTENTIN, notre ami rouennais.

Bravo et longue carrière à notre première lauréate. D’autres suivront! Remercions les 21 candidats malheureux, qui montrent par la qualité de leur demande la valeur des laboratoires nationaux de pharmacologie.

Le nombre élevé de candidatures a incité le Bureau de la Société à augmenter le nombre de bourses. Pour l’année 1999, 2 candidats seront récompensés afin de leur permettre de suivre et de mener à bien leur formation en pharmacologie. A l’année prochaine!

Jean-Luc ELGHOZI

BOURSES DE RECHERCHE EN PHARMACOLOGIE pour 1999

Deux bourses de recherche en pharmacologie seront attribuées par la Société Française de Pharmacologie (SFP) au cours de son congrès annuel en mars 1999, à 2 étudiants inscrits en thèse de doctorat, dont les travaux contribueront à développer les connaissances dans le domaine de la pharmacologie expérimentale ou clinique, de la pharmacovigilance ou de la thérapeutique. Les résultats obtenus feront l’objet d’une présentation lors du congrès annuel de la SFP. Les projets exclusivement consacrés à un médicament commercialisé ou en voie de commercialisation ne seront pas retenus. Une troisième bourse sera attribuée, grâce au soutien de Biopharma, selon les mêmes modalités que les deux autres, mais son thème devra être consacré à la ” Modulation pharmacologique du métabolisme énergétique cardiaque “. Le montant de ces bourses permettra de servir un revenu mensuel de 7000 FF net par mois, et ce pendant 12 mois, à compter d’octobre 1999. Les versements seront effectués avec l’aide d’un organisme (université, INSERM, CNRS, association sans but lucratif etc…) qui sera chargé de gérer les fonds et de faire les retenues légales.

Le dossier de candidature comportera les éléments suivants :

– Le sujet de la thèse.

– Un projet de travail d’un an en 5 pages dactylographiées.

– Un résumé du projet d’une douzaine de lignes.

– Un curriculum vitae.

– Une lettre du directeur de recherche certifiant l’absence de rémunération du candidat et précisant l’aide scientifique apportée au projet. Les candidats seront informés du résultat du classement lors de la réunion annuelle en mars 1999. Cette bourse ne sera pas cumulable avec un autre soutien. En cas de désistement, le candidat suivant du classement pourra être promu lauréat. Ce dossier sera adressé en cinq exemplaires à l’adresse suivante :

Secrétariat de la Société Française de Pharmacologie, Service de Pharmacologie, Hôpital Pitié Salpêtrière, 47 boulevard de l’Hôpital, 75651 PARIS Cedex 13

Date limite de réception des dossiers : 20 Décembre 1998