Nouvelle page 5

0

Le mot du Président
Par Jean Sassard

editor2-9137718

La Société Française de Pharmacologie (SFP) est née de la réunion des sociétés suivantes : Association Française des Pharmacologistes ; Société Française de Pharmacologie Clinique et Thérapeutique ; Société de Pharmacologie Expérimentale et Association des Centres Français de Pharmacovigilance. Ainsi, grâce à la volonté et au dévouement des responsables de ces quatre sociétés, la S.F.P. représente, sans conteste, “la pharmacologie française”, qu’elle soit industrielle ou académique.

Ses activités ont deux objectifs ;

1) Promouvoir la pharmacologie en tant que discipline scientifique

Tel est le but de son unique congrès annuel autour duquel, pour que chaque spécialiste trouve le mode d’expression qui lui convient le mieux, des réunions thématiques plus focalisées sont organisées.

Tel est aussi le but des deux journaux de la S.F.P. : Fundamental and Clinical Pharmacology et Thérapie dont les activités éditoriales sont très complémentaires. Il est à souligner que, grâce aux efforts de J. F. Giudicelli, son rédacteur en chef, et de G. Fillion représentant de la S.F.P. auprès de la Fédération des Sociétés Européennes de Pharmacologie (EPHAR), Fundamental and Clinical Pharmacology devient à compter du 1er Janvier 1998 le journal officiel de la fédération européenne.

Tel est enfin le but des “ateliers méthodologiques ” hérités de la Société de Pharmacologie Expérimentale qui, chaque année, permettent d’initier ceux qui le désirent à une nouvelle méthodologie.

2) Favoriser l’éclosion de jeunes pharmacologues de talent

A cet effet, la S.F.P. va développer dès l’an prochain une politique de bourses de recherche qu’elle compte financer sur ses fonds propres et avec l’aide de ses généreux membres industriels. Par ailleurs, un ensemble de prix va être progressivement mis en place pour mettre en lumière les meilleurs travaux réalisés par les plus jeunes d’entre nous. Enfin une réflexion sera conduite sur l’opportunité de créer un statut de membre étudiant de la S.F.P.

Bien entendu, de nombreuses autres tâches incombent à la S.F.P. : enseignement, éthique, relations avec les sociétés étrangères et les organismes de recherche…Elles sont remplies par des groupes de travail ad hoc qui fonctionnent grâce à l’aide et sous le contrôle du conseil d’administration de la S.F.P., et grâce au dévouement de tous les membres du bureau animé par Ph. Lechat, son secrétaire général.

La lettre d’information de la S.F.P. n’a pas vocation à être polluée d’une prose présidentielle. Elle doit permettre à la S.F.P. d’informer ses membres de ses activités et donner envie à ceux qui ne l’ont pas encore rejointe de le faire. Elle sera toujours heureuse de recevoir et publier toute information (réunion, offres d’emploi…) que vous voudrez bien lui adresser.

Je ne voudrais pas clore l’éditorial de cette première lettre sans remercier, une fois encore, tous les membres du bureau de la Société et sans exprimer toute notre gratitude à C. Libersa et J.F. Giudicelli qui se sont chargés de la rédaction de cette lettre.

ONT PARTICIPE A LA REDACTION DE CETTE LETTRE :

J. Atkinson , C. Atkinson-Capdeville, E. Bellissant, A. Berdeaux , J.P. Blayac, J.P. Boissel, B. Bocquet, M. Bourin, J. Caron, J. P. Caussade, G. Cheymol, J. Costentin, J. L. Elghozi, J.F. Giudicelli, M. Hamon, C. Jacquot, P. Jaillon, Ph. Lechat ,C. Libersa, P. Netter, M. Ollagnier, G. Pons, P. Queneau, M.O. Richard, V. Richard , R. J. Royer, J. Sassard , P. Schiavi, C. Thery , C. Thuillez.