Luc ROCHETTE

0
ROCHETTE Luc

    Pharmacien en 1970, Docteur es Sciences en 1976, Professeur à l’Université de Bourgogne (Faculté de Pharmacie)1977
    Classe Exceptionnelle 1999.

      Directeur du Laboratoire de Physiopathologie et Pharmacologie Cardiovasculaires Expérimentales ; Faculté de Médecine de Dijon – IFR Santé : Enseignants-Chercheurs : 11 ; Etudiants : en DEA : 4 ; en thèse : 14

    Activités de Recherche :

    Sous ma direction ou en co-direction : 32 DEA depuis 1980, 2 thèses de 3ecycle entre 1985 et 1987 ; 1 thèse d’Etat de Pharmacie en 1986 ;19 thèses de l’Université de Bourgogne depuis 1985.

    Direction de Recherches en cours :

    Etude des mécanismes moléculaires et cellulaires mis en jeu lors de l’installation d’une ischémie.

    Identification et rôle des espèces radicalaires au niveau vasculaire et myocardique (potentiel Redox intracellulaire et mise en jeu des mécanismes de transcription).

    Publications depuis 1973 : 130 ;Communications depuis 1973 : 250

    Participation aux enseignements des DEA  :

    Physiologie, physiopathologie de l’appareil circulatoire (Paris V, XI, XII) ; Science de l’alimentation (Dijon) ; Pharmacologie des médicaments cardiovasculaires (Lyon-Paris) ; Transplantation d’organes et greffes de tissus (Dijon, Besançon)

    Reviewer dans les revues suivantes :

    Journal of Cardiovascular Pharmacology (membre de l’Editorial Board); Cardiovascular Research; Fundamental and Clinical Pharmacology; Clinical Chemistry and Laboratory Medicine ; Clinical and Experimental Pharmacology and Physiology; Diabetology; Cardiovascular Drugs and Therapy; Journal of Molecular and Cellular Cardiology.

    Editeur invité :Cardiovascular Drugs and Therapy ; Cellular and Molecular Biology.

    Expert pour les dossiers scientifiques :Régions Rhône-Alpes ; Bretagne ; Medical Research Council of Canada

    Membre de Jury de thèses d’Université et d’Habilitation à Diriger des Recherches depuis 1990 : 40

    Souhaits et propositions que devrait adopter la SFP :

    Favoriser l’interdisciplinarité : ex : avec les secteurs du type immunologie, génétique

    Favoriser le développement des liens entre les différents Instituts Fédératifs de Recherche (IFR) Santé dont la création est récente

    Maintenir la politique actuelle conduite par la SFP qui cible une partie de ses efforts en direction des jeunes chercheurs en Physiopathologie et Pharmacologie (fondamentale et clinique)

    Retour à la page des élections