DROGUES ET PSYCHOTHÉRAPIE

0

À la fin de 2015, le livre de Jeffrey Smith, Educated Consumer, a été publié, qui se traduit par «The Well-Informed Consumer». Smith est psychiatre et psychothérapeute, lisez son blog ici. J’ai trouvé que la section sur les drogues méritait une attention particulière. Smith ne semble pas être un partisan de l’usage de drogues, ou du moins voir des limites à leur utilisation. Il écrit sur quatre questions à considérer lors de l’examen de la pharmacothérapie.

Premièrement, Smith note que chaque médicament affecte le travail de millions de cellules nerveuses. Alors que les scientifiques et les fabricants de médicaments ont tenté de limiter ces effets aux zones que l’on pense être responsables de certains symptômes, la réalité est que les effets secondaires sont toujours un problème car ils ne parviennent pas à arrêter les effets des médicaments sur les zones et les fonctions qui fonctionnent correctement.

Deuxièmement, lorsque nous prenons des médicaments, nous pensons que nous essayons de remédier à un «déséquilibre chimique». Comme le soutient Smith, ce n’est pas vrai – nous utilisons plutôt des médicaments pour perturber l’équilibre du mécanisme complexe et autorégulateur du cerveau humain. Une conséquence importante est que les médicaments semblent être efficaces, mais à long terme, ils n’apportent pas beaucoup d’amélioration.

Troisièmement, Smith souligne que les émotions ne peuvent être guéries que lorsqu’elles sont disponibles et peuvent être ressenties. Les médicaments qui bloquent l’expérience de certaines émotions bloquent également le processus de guérison. Smith dit que cela affecte principalement les médicaments à base de benzodiazépine ainsi que les antidépresseurs.

Quatrièmement, parce que les drogues disent à l’esprit qu’il n’a pas à travailler dur en thérapie, elles diminuent la motivation pour la psychothérapie, en particulier lorsqu’il s’agit de faire face à des sentiments douloureux. Cela vaut la peine d’y réfléchir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici