#066 Je souhaite prendre un traitement contre la douleur (douleur de règles, mal de tête, entorse, ...). Est-ce contre-indiqué pendant l’épidémie de COVID-19 ?

La réponse à cette question est issue d'un consensus d'experts.

En cas de douleur aiguë, il faut privilégier en première intention le paracétamol en respectant les contre-indications (dysfonction du foie, allergie) et les posologies (1 gramme par prise, 3 fois par jour maximum, pendant 5 jours maximum sans avis médical). Pour plus d'information concernant le bon usage du paracétamol, se reporter à la question #024.
En cas de douleur plus intense ou résistante au paracétamol, et en l’absence de symptômes respiratoires, il n’y a pas de contre-indication en lien avec le COVID-19 aux antalgiques plus puissants (antalgiques opiacés comme l'association paracétamol + codéine (Dafalgan codéiné, ...), tramadol, lamaline, ...) prescrits par votre médecin. Respectez les contre-indications usuelles et les posologies prescrites. Veillez à ne pas dépasser les doses maximales de paracétamol en associant plusieurs médicaments en contenant.
En cas de symptômes respiratoires, contactez votre médecin avant de prendre un antalgique opiacé.
Les anti-inflammatoires habituellement utilisés pour la douleur (type ibuprofène, kétoprofène,...) doivent être évités pendant l’épidémie de COVID-19, au même titre que l'aspirine à dose anti-inflammatoire ou antalgique (> 500 mg / prise).
En cas de suspicion d'infection au COVID-19 (syndrome grippal, fièvre, douleurs musculaires, toux,...) ou d'infection au COVID-19 confirmée, il ne faut pas prendre d'AINS (ibuprofène, kétoprofène, ...) ni d'aspirine à dose anti-inflammatoire ou antalgique (> 500 mg / prise). Pour plus d'informations concernant l'aspirine, se reporter à la question #090.
En cas de douleur résistante au paracétamol et en l'absence de symptômes infectieux (fièvre, toux, douleurs musculaires, maux de gorge, ...), il est possible de recourir à un anti-inflammatoire, mais uniquement pour une durée brève et en respectant les contre indication des AINS (antécédents digestifs, pathologie rénale, sujet âgé, femme enceinte,....).
En cas de suspicion d'infection au COVID-19 (syndrome grippal, fièvre, douleurs musculaires, toux,...) ou d'infection au COVID-19 confirmée, il ne faut pas prendre d'AINS. En cas de douleur résistante au paracétamol et en l'absence de symptômes infectieux (fièvre, toux, douleurs musculaires, maux de gorge, ...), il est possible de recourir à un anti-inflammatoire, mais uniquement pour une durée brève et en respectant les contre indication des AINS (antécédents digestifs, pathologie rénale, sujet âgé, femme enceinte,....).
En cas de maux de tête ou de douleurs musculaires, surveillez votre température. Ces signes peuvent être les premiers symptômes d'une infection au COVID-19.

 Références :
https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/dgsurgent/inter/detailsMessageBuilder.do?id=30500&cmd=visualiserMessage
https://fr.calameo.com/read/005749575b324b8c1917f?page=1
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/coronavirus-questions-reponses

Douleur, fièvre, inflammation

  • Dernière mise à jour le .

Vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question concernant  médicaments et covid-19?bouton clic 2 V6 150pixel

Conception Internet Bordeaux LOGO internet bordeaux mini - Webmaster Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.