30 ans de l’Association des Médecins d’Ascendance Polonaise en France

0
Rate this post

L’AMOPF (Association des Médecins d’Origine Polonaise de France) a été créée en l’année mémorable 1989, lorsque les gouvernements communistes successifs se sont effondrés en Europe comme un château de cartes. Le mur de Berlin était encore intact, mais le souffle de renouveau et de liberté semblait irréversible.Le mouvement parmi les Polonais de France fut extrêmement vif. Des associations ont été formées dans tous les groupes professionnels; il fallait un dialogue avec la patrie renaissante.

Des médecins d’origine polonaise se sont également montrés à la hauteur. Ils avaient quelqu’un à suivre comme exemple, voir plus – cliquez.

D’abord de leurs illustres ancêtres, des émigrés du XIXe siècle qui, après le soulèvement de 1830, brutalement réprimé par l’envahisseur russe, fondent en France, en 1858, la Société parisienne des médecins polonais (TPLP).

Les noms des médecins : Adam Raciborski, Seweryn et Ksawery Gałęzowski ou Adrian Baraniecki, qui dirigeaient l’association, étaient surtout connus des médecins exerçant en Pologne sous la partition russe ou prussienne. Grâce à l’association parisienne, ils ont pu publier leurs travaux, ainsi que participer à des congrès et conférences internationales. Grâce au TPLP, la science et la médecine polonaises ont existé, malgré le fait que la Pologne ait été rayée de la carte du monde.

La prochaine association médicale polonaise a été créée au moment dramatique pour la Pologne de la déclaration de la loi martiale par le dictateur général W. Jaruzelski, en décembre 1981.

Environ 30 000 Polonais ont été brutalement bloqués à Paris sans pouvoir rentrer au pays. De nombreux démunis à cette époque « végètent » à Paris dans des conditions très difficiles. Ils avaient un besoin urgent de soins médicaux.

Le Centre Médical Polonais (Centre Médical Polonais) a été créé par le sus-signé, dans lequel une vingtaine de médecins francophones de langue polonaise ont travaillé pendant plusieurs années, dont beaucoup sont devenus membres de l’AMOPF quelques années plus tard. Grâce à l’aide efficace du président de Paris de l’époque, Jacques Chirac, deux cliniques ont été créées – médicale et dentaire.

Ces cliniques, ainsi que les laboratoires coopérants, les cabinets de radiologie, les cliniques chirurgicales et les maternités, ont été très actifs pendant deux ans et moins intensifs l’année suivante. Toutes ces actions au profit des patients polonais étaient, bien entendu, entièrement gratuites.

L’Association des Médecins d’Origine Polonaise de France – AMOPF depuis le début de son existence se compose de personnes d’origine polonaise, pas nécessairement nées en Pologne.Beaucoup de nos membres sont nés en France, certains sont de la deuxième ou de la troisième génération, et un de nos collègues est de la cinquième génération de Polonais en France.

L’assemblée fondatrice de l’AMOPF a eu lieu en octobre 1989 dans l’un des cabinets médicaux de Paris. Un conseil d’administration provisoire de l’association a été nommé et le Dr Andrzej Topilko en a été élu président. La “naissance” de l’association a été publiée au Journal des lois du 13/12/89. La première assemblée générale s’est tenue en avril 1990 dans les locaux historiques de la Bibliothèque polonaise à Paris.

Le but de l’activité des deux associations historiques était simple : aider les médecins de la Pologne occupée par nos confrères au XIXe siècle et aider les patients polonais dans une situation dramatique en France dans l’affaire du CMP en 1981

Les objectifs statutaires de l’AMOPF ont été plus difficiles à définir et ont fait l’objet de nombreuses modifications. Organiser et faciliter la coopération médicale et scientifique entre la France et la Pologne est devenu un objectif important de l’activité de l’AMOPF. Par ailleurs, l’AMOPF rassemble ses membres afin de se connaître sur le plan social, culturel et professionnel. La formation professionnelle est l’un des objectifs les plus importants de l’association et l’AMOPF organise de nombreuses conférences de formation postuniversitaire et des conférences à un haut niveau scientifique.

Le but de notre activité est également de diffuser la francophonie en Pologne. Grâce à notre « politique à long terme » de développement professionnel en France, de jeunes médecins polonais ont appris le français de manière intensive en vue de leur futur stage en France. Nous avons ainsi réussi à créer de véritables germes de francophonie dans de nombreux centres universitaires polonais (Gdańsk, Łódź, Varsovie).

Tous nos membres ne parlent pas couramment le polonais, certains avec difficulté, d’autres pas du tout. Ainsi, le français est la langue officielle de notre association (publications, conférences, réunions), alors que nous utilisons tous le polonais (même ceux qui ont des difficultés) dans les parties non officielles de nos réunions (cocktails, bals, réunions au restaurant).

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici