Lettre pour saisine du conseil regional de l’ordre des pharmaciens de midi pyrenees suite aux declarations de catherine lemorton

0
Rate this post

L’épuisement professionnel est un état dans lequel le travail, qui était auparavant effectué avec un sentiment de satisfaction, n’est plus agréable, est de plus en plus fatigant, décourageant et provoque un épuisement physique et mental, en savoir plus sur le blog.

Causes de l’épuisement professionnel

La cause de l’épuisement professionnel est le stress prolongé, qui entraîne un épuisement mental et physique. Le travail professionnel peut être agréable au départ, mais des responsabilités excessives, une mauvaise alimentation et un mode de vie sédentaire, ainsi qu’un manque permanent de temps de repos nous rendent irritables et stressés.

Le stress prolongé, en l’absence de compétences pour le soulager et l’atténuer, surcharge le système nerveux. Le corps se défend contre une situation de stress répétée en provoquant, entre autres, des symptômes somatiques (maux de tête, malaises, douleurs abdominales), qui ne nous permettent pas de continuer à travailler à notre niveau et à notre rythme antérieurs.

Causes de l'épuisement professionnel

L’épuisement professionnel est également dû à l’incapacité de régénérer les forces émotionnelles, intellectuelles et physiques, qui s’épuisent lors de l’exécution de tâches difficiles liées au travail.

Symptômes d’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel se manifeste différemment dans chaque cas. Les symptômes les plus courants sont les troubles du sommeil (insomnie, réveils fréquents, cauchemars, réveil très matinal), l’hypertension artérielle, les problèmes gastro-intestinaux, les maux de tête, la baisse de l’immunité et la fatigue chronique, qui n’est pas aidée par un repos de courte durée, par exemple pendant un week-end ou même une semaine de vacances. Des problèmes émotionnels tels que l’irritabilité, la dépression, un sentiment d’impuissance et des difficultés de concentration apparaissent.

La personne touchée par l’épuisement professionnel hésite à se rendre au travail, n’accomplit pas ses tâches avec l’engagement qu’elle avait auparavant et ses relations avec ses collègues se détériorent.

Il existe trois stades d’épuisement professionnel :

  • Stade d’épuisement émotionnel. L’employé ressent une fatigue mentale et physique constante et un épuisement. Il a le sentiment que l’exercice de ses fonctions professionnelles exploite ses points forts et ne voit aucune possibilité de les régénérer.
  • Phase de dépersonnalisation et de cynisme. L’employé commence à prendre ses distances avec ses collègues, ses clients ou ses patients, et ne ressent aucun lien affectif avec eux. Il accomplit ses tâches “à moitié”, ne s’investit pas dans son travail et son attitude envers ses collègues devient réticente et indifférente.
  • Phase de manque de sentiment d’accomplissement personnel et de compétence dans le travail effectué. L’employé commence à évaluer négativement ses propres compétences et performances au travail, croit qu’il n’est pas “apte”, cesse de contrôler l’exécution de ses tâches professionnelles.

Quelles sont les professions les plus exposées au risque d’épuisement professionnel ?

Les personnes qui exercent des professions impliquant un contact avec les gens, l’éducation et l’aide aux personnes sont les plus exposées au risque d’épuisement professionnel, notamment les enseignants, les médecins, les infirmières, les travailleurs sociaux et les psychologues.

Ces professions exigent des personnes qu’elles soient constamment prêtes à assumer des responsabilités, à continuer à apprendre et à passer des examens, à prendre des décisions parfois très difficiles et à participer à la vie troublée des autres. Après un certain temps, s’il n’est pas possible de se régénérer efficacement et d’atténuer les effets de la tension émotionnelle, le stress à long terme se transforme en épuisement professionnel.

L’épuisement professionnel peut arriver à n’importe quelle profession. L’âge auquel une telle affection se produit diminue régulièrement. On parle même aujourd’hui de jeunes de 20 ans atteints du syndrome d’épuisement professionnel.

Comment prévenir l’épuisement professionnel et y remédier s’il se produit ?

L’épuisement professionnel mérite d’être prévenu avant qu’il ne se produise. La meilleure méthode est de développer des méthodes efficaces pour combattre le stress. Il peut s’agir de méditation, de passe-temps ou de participation régulière à des activités complètement différentes de votre travail. La danse, le chant et le sport sont de bons moyens. L’idée est d’oublier les problèmes professionnels pendant un moment de la journée et de profiter de la vie.

Si l’épuisement professionnel s’est déjà installé, il est bon de consulter un psychologue et d’en parler avec lui. Une psychothérapie ou l’apprentissage actif de techniques de relaxation et de réduction du stress peuvent vous aider. Dans certains cas, un changement temporaire de profession est bénéfique. En guise de soutien, il est utile d’utiliser des préparations naturelles. Nous vous recommandons, par exemple, Motivation – un complément alimentaire, que vous pouvez acheter à un prix promotionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici