Réseaux de soins

0
Rate this post

Le Comité de Pilotage du suivi du programme pilote de prise en charge du bénéficiaire au sein du réseau oncologique présentera les résultats de la mise en œuvre des missions non pas au 31 décembre 2021, mais au 31 mars 2022 – selon l’ordonnance du Ministre de Santé. Mise en place du Réseau National Oncologique prolongée de trois mois.

En relation avec l’arrêté du ministre de la santé du 24 février 2020 portant nomination du comité de pilotage du suivi du programme pilote de prise en charge du bénéficiaire au sein du réseau oncologique, deux dispositions ont été modifiées. Au lieu d’un représentant du Département des analyses et des stratégies du ministère de la Santé, il comprendra un représentant supplémentaire – le Département du traitement du Ministère de la santé.

Les tâches du comité consistent, entre autres, à le suivi et l’encadrement au cours du programme pilote de soins du bénéficiaire au sein du réseau oncologique, y compris l’encadrement de l’enquête de satisfaction des patients dans le cadre des soins oncologiques dispensés au sein du réseau oncologique.

Sous-secrétaire d’État au ministère de la Santé

Le Présidium du Conseil supérieur des médecins, après avoir examiné le projet d’ordonnance du ministre de la Santé modifiant l’ordonnance sur le programme pilote de soins pour le bénéficiaire au sein du réseau oncologique, qui a été notifié par M. Sławomir Gadomski, sous-secrétaire d’État au ministère de la Santé, dans une lettre du 4 juillet 2019, numéro de référence. Soutient l’extension du programme pilote de soins pour le bénéficiaire au sein du réseau oncologique à deux autres provinces. L’augmentation de la portée du pilote est une action bienvenue qui a le potentiel de jeter les bases d’une évaluation fiable de l’ensemble du système.

Sous-secrétaire d'État au ministère de la SantéEn outre, le Présidium du LNR note que le projet, en plus du rôle précédemment établi du Centre provincial de coordination (WOK), précise en détail les tâches du Centre clinique universitaire coopérant (WUOK).

Il a été indiqué que WUOK coordonne et mène une biobanque de haute qualité du matériel biologique collecté auprès des bénéficiaires sous la garde de ce centre, du centre de coordination de la voïvodie et des centres de coopération de 1er et 2e niveau, ainsi que de la recherche scientifique dans le domaine de thérapie personnalisée, recherche génomique et autres études améliorant les indicateurs de traitement analysés des bénéficiaires. À ce stade, il convient de souligner que la définition détaillée des principes de coopération entre le WOK et le WUOK permettra l’échange d’informations nécessaire.

Le lancement d’une commune pour la voïvodie, et peut-être aussi d’une base de données centrale, va rendre nécessaire le transfert et la vérification des résultats de traitement dans un centre donné. Tester de nouveaux principes d’organisation des soins oncologiques basés sur une coopération étroite entre les centres et rendre compte des résultats des traitements devrait être l’objectif principal de la mise en place du système.

Qu’en est-il du réseau hospitalier ?

Le réseau hospitalier est un regroupement d’hôpitaux financés par la Caisse nationale de santé depuis octobre 2017. Le réseau des hôpitaux s’est élargi aux établissements médicaux qui remplissent les conditions suivantes : ils assurent des prestations en salle d’admission ou en urgence hospitalière conventionnées avec la Caisse nationale de santé depuis au moins 2 ans et disposent de services spécifiques répertoriés dans l’acte.

Qu'en est-il du réseau hospitalier ?

Les établissements qui feront partie du réseau sont divisés en plusieurs niveaux différents, les soi-disant système de sécurité. La première étape est principalement composée d’hôpitaux de poviat, la deuxième – d’hôpitaux supra-poviat et la troisième – d’hôpitaux de voïvodie.

Les niveaux suivants sont les hôpitaux : pédiatrique, national, oncologique et pulmonaire. Le réseau comprend également des soins ambulatoires spécialisés dans des cliniques hospitalières ainsi que des soins de nuit et de vacances.

Comme on peut le lire sur le site du ministère de la santé, la loi créant le soi-disant le réseau des hôpitaux introduit de nouvelles solutions qui rationaliseront l’organisation de l’offre de soins par les hôpitaux et les cliniques hospitalières et amélioreront l’accès des patients aux soins spécialisés dans les hôpitaux. Ils permettront d’optimiser le nombre de services spécialisés et de mieux coordonner les services hospitaliers et ambulatoires. Ils faciliteront également la gestion des hôpitaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici